Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 20:56

Comme la santé est une évidence,  un dû, un droit, un droit à la gratuité, il y a plein de questions que les patients ne se posent pas, ou ne cherchent pas à résoudre, parce qu’ils sont en France, et qu’en France, la santé, c’est une carte de crédit verte sans avance de frais.

  • Quel est le prix de mon traitement ?
  • Quel est le prix des examens que je passe ?
  • A combien revient mon intervention chirurgicale ?
  • De quoi ai-je été opéré au juste ? (Pas seulement d’une cicatrice)
  • Pourquoi n’ai-je pas connaissance de mon dossier médical ?
  • Pourquoi les compte rendus sont ils envoyés à mon médecin et pas à moi ?
  • Pourquoi devrais-je lire le compte rendu médical, je n’y comprends rien de toutes manières ?
  • Pourquoi devrais- je me souvenir des examens que l’on m’a faits il y a 2 mois quand j’ai déjà eu les mêmes symptômes ?
  • Pourquoi me dit-on de ne pas aller aux urgences alors que c’est la troisième fois que j’ai mal au ventre en un mois, et que les 2 autres fois on n’a rien trouvé ?

 

Il y a aussi plein  de demandes  qui  en surprennent certains

  • Apporter les résultats des examens antérieurs
  • Connaitre les médicaments que l’on prend
  • Savoir quels examens ont été réalisés  par le précédent médecin visité
  • Se souvenir ou l’on a été hospitalisé et pourquoi
  • Etre capable de préciser à quel médicament on est allergique
  • Ne pas venir aux urgences quand on a mal depuis 2 mois
  • Prévenir le médecin quand on ne peut pas venir au rendez-vous de consultation

 

La gratuité apparente de la santé est un piège. 

Le patient français a plein de droits

  • ne pas se conformer au parcours de santé qu’on lui propose,
  • consulter autant de médecins qu’il veut
  • répéter des examens déjà faits, en se retranchant derrière « c’est le médecin qui  l’a demandé »
  • affirmer que les médecins ne lui ont rien expliqué.
  • ne pas tenir compte des explications de ses médecins, parce qu’il ne veut pas faire l’effort de tenir compte des explications
  • ne pas s’impliquer réellement dans sa prise en charge
  • considérer que le système de santé est à sa libre disposition, qu’il peut en user et même en abuser selon son vouloir.
  • Trouver le délai  de rendez-vous trop long
  • trouver que :

 

  • l’on attend trop dans la salle d’attente
  • ce n’est pas normal que les urgences soient débordées (cf, plus haut, il veut tout de même y venir quand il veut)
  • L’accueil n’était pas assez attentionné
  • Les papiers ne sont pas bien remplis
  • si La sécu ne rembourse pas, forcément c’est que le médecin s’est trompé
  • Ils n’ont pas trouvé ce qu’il a
  • il veut être guéri d’une infection sans prendre les médicaments, parce qu’il n’aime pas les médicaments
  • il veut des examens sophistiqués, mais refuse l’IRM, car il est claustrophobe (il ne prend donc pas l’ascenseur..)

-           

Le patient a plein de droits, au motif qu’il a payé d’avance via ses cotisations

 

C’est triste à penser, mais s’il réglait tous les soins médicaux, comme s’il faisait des courses, il prendrait alors la peine de se demander ou est le meilleur rapport qualité-prix.


S’il devait sortir l’argent de sa poche, il ne viendrait pas plusieurs fois de suite aux urgences pour des pathologies non urgentes ;  s’il devait régler quand il n’honore pas un rendez-vous, il n’oublierait pas de prévenir ; s’il devait avancer la somme quand il fait 2 fois les mêmes examens, il réfléchirait avec son médecin sur leur opportunité ;  s’il rémunérait le temps que son médecin lui consacre au téléphone, il ne l’appellerait pas si souvent.   S’il payait ses médicaments, il n’achèterait plus ceux qu’il ne prend pas. Si l’hospitalisation lui avait coûté un bras, il n’aurait pas oublié dans quel hôpital il était passé.


La France.. un système de santé peu onéreux pour les patients, quoi qu’on en dise.  Face à un certain nombre de patients devenant de vrais acteurs de leur santé, combien se retranchent dans la passivité et l’absence de volonté de se prendre en charge. Sans généraliser, bien sur,  combien sont  persuadés d’avoir investi, via leurs cotisations,  la liberté de se faire soigner selon leur propre vouloir, sans se préoccuper des dépenses que cela génère.   Combien attendent d’être très malades pour comprendre que la  santé n’est pas un devis gratuit, mais un bien précieux …  qui a du prix, et qu’ils seront particulièrement bien soignés et pris en charge grâce à notre système de santé.


La gratuité de la santé est une idée louable en terme d’accès, mais désastreuse en terme de responsabilisation des utilisateurs du système. Trop de patients  estiment que les médecins ont un devoir d’engagement obligatoire et financé par l’état.  Trop de patients vivent dans le mythe que leurs  cotisations assurent une sorte de pré-paiement d’avance qui leur autorise la liberté d’utiliser le système de santé à leur gré.  Trop de patients pensent que c’est aux médecins et aux soignants de tout gérer les concernant. Et puis, en écho à cela, trop de médecins, lassés de se voir toujours mis en cause dans les dysfonctionnements,  ont renoncé à l’éducation thérapeutique de patients qu'ils n'arrivent pas à cadrer, par manque de temps, d'énergie, d'assistance.

 

publié par: M.L.
commenter cet article

commentaires

virginie p 26/06/2013 13:24


Je comprends votre déception. Oui, certains patients abusent. Mais souvent cela se retournent aussi contre eux : longues heures d'attente aux urgences, anxiété... Je me dis qu'on devrait faire
une campgane pour expliquer aux gens que les Urgences ce sont pour des soins vraiments urgents ! Mais si on en est arrivé là, c'est aussi et pour beaucoup au paiement à l'acte (les hopitaux sont
plus payés quand ils reçoivent plus de monde aux urgences donc ils doivent recevoir tout le monde, j'y ai travaillé) et au lobby des industries pharmaceutiques; le trou de la sécu ce sont nos
ordonnances plus que nos consultations donc c'est aussi les médecins qu'il faudrait sensibiliser ! Et je dirais que si vos patients rappellent, ce qui ne m'arrive pratiquement jamais ainsi qu'à
d'autres confrères c'est que vous n'avez peut être pas assez pris le temps d'expliquer, certes mes consultations sdurent pluto 20-30 minutes et je répète plusieurs fois ce que je trouve important
voire je le note sur l'ordonnace pluto dque de donner des médicaments. Je suis d'une nouvelle génération et je pense quon a les patients qu'on mérite, à nous de les éduquer pour leur bien, si on
leur explique le pourquoi on ne va pas aux urgences si on a mal depuis 2 mois (parce que vous allez attendre bcp sans qu'il ne trouve rien)


Et pour finir, le plus grave dans ce que vous dites , c'est que vous oubliez que non, pour les patients ce n'est pas gratuit ( 1euro par consult, 50 cts par boite , ça finit par faire bcp) et que
du coup, de plus en plus de français renoncent à des soins pourtant nécessaires (dentaires et ophtalmo surout) , sans compter ceux qui ne peuvent pas se payer de mutuelle et ceux qui ont du mal à
boucler chaque fin de mois et à qui l'avance des frais ( en médecine libérale) est difficile, et donc ils repoussent les consultations... Ce sont bien sûr les pauvres qui sont aussi les plus
malades, d'ailleurs connaissez vous le gradient social, les inégalités sociales de santé ? plus on est pauvre , plus on est malade... je lisais encore une thèse qui disait que cela faisait partie
des compétences du médecin de reconnaitre le statut social pour adpater sa prise en charge, et parler d'argent... Parlez avec vos patients de ce qu'ils ne font pas pour leur santé si c'est à
cause du manque d'argent ( et don  allez aux urgences au dernier moment pluto que d'avancer des frais en allant consulter son MG)... Parlez avec eux de leur dfficulté sans les juger et vous
serez étonné... Ils sont comme vous mais ont une vie bien plus pourrie....et si la médecine pour vous c'est simple et clair ce que vous dites, eux ils ont tellement de soucis qui les
parasitent... et quel est leur copnception de leur maux de ventre... servez vous de votre compétence culturelle ( quel est leur imagination ;, leur logique sur la cause de leurs maux ? avant de
donner votre explication) 


Mais c'eszt bien de dire ce que beaucoup d'entre les médecins pensent tout bas, et n'osent pas justement bien en parler (j'entends sans les juger, juste leur poser la question, comment ça marche
 pour vous le système de soins , quels sont vos difficultés ?  ,  avez vous pensé à prendre un jour de RTT ou de congé pour vous soigner ?  ou qu'est ce qui vous a empêché de
? sans dire  pourquoi trop culpabilisant et enfermant)


Voilà, juste pour dire que la santé n'est pas gratuite ni accessible à tous, loin de là...

caroline 27/05/2013 14:48


et que dire du pharmacien de garde que l'on derange pour tout et n'importe quoi, sauf bien sûr une vraie urgence, et qui doit faire untiers payant pour 2.50€!

M.L. 06/06/2013 21:37



dire qu'il en a autant de regrets que les médecins



Pierre 26/05/2013 15:02


cher confrère, je suis heureux d'apprendre l'existence de votre blog, que je n'ai malheureusement pas le temps de lire. j'en comprends globalement la signification et le sujet. Mais... C'est le
médecin qui signe pas le patient. et sans cette apparente gabéjie , que de cadavres! Faites donc quelques kilomètres au-delà des frontières ! Et que d'handicapés ! De souffrance, et de désespoir
! Vive la Gabéjie. Voir ce mot.... Le soi-disant déficit de nos institutions sociales est organisé de toutes pièces par ceux qui en profitent les premiers, leur gestionnaires.persévérez dans
votre réflexion. Et signez vos ordonnances.


 

M.L. 06/06/2013 21:38



Votre pensée mériterait d'être précisée, je ne vous ai pas bien suivi.



paumard 26/05/2013 12:38


bravo pour avoir osé diffuser une opinion politiquement incorrect.Cette situation explique pourquoi la France est le cancre des pays industrialisés en matière de prévention, le champion en terme
de cosommation( ou du moins d'achat) de psychotropes,statines, antibiotiques et de fréquentation excessive des urgences.

M.L. 06/06/2013 21:39



Je ne suis pas en effet dans la ligne du politiquement correct, jamais ! quelques fois cela me joue des tours !



bauer sophie 26/05/2013 11:54


Lors de nos troisièmes assises Femme, Médecin Libéral, nous avions présenté les droits des médecins et les devoirs des patients. Nous avions proposé une charte des devoirs des patients à afficher
dans les cabinets médicaux. les médecins interressés peuvent me contacter.


Docteur sophie Bauer

M.L. 06/06/2013 21:41



Oui, alors, j'ai déja tenté un exercice de ce style; Vous pouvez aller voir sur le forum vivre sans thyroide, j'y avais ouvert un post "droits des soignants, devoir des malades". J'avais aussi à
l'époque rédigé un texte pour un petit journal sur ce propos. L'idée de devoir rappeler aux patients leurs devoirs passe hélas très mal dans notre société !



aresne 25/05/2013 12:51


Et tout ça pour un seul resultat: Illusion médicale soutenue par une InSécurité Sociale (ruineuse) !

M.L. 06/06/2013 21:41



;-)



chahut 21/05/2013 20:27


bonjour ,


trés juste quand au constat , et dans bien d'autres domaines également.

M.L. 06/06/2013 21:42



Merci !



zigmund 21/05/2013 14:31


je te réponds ici au sujet des doul abdo (parce que 140 sur TW c'est un peu juste)


il m'arrive de travailler aux urg oph dans un chu : malgré le filtre des secrétaires il y a 30 à 40% de fausses urgences : l'une des pires fut un gratouillis chronique bilatéral depuis 3
mois  arrivé à 21h aux urgences CHU quand j'ai demandé porquoi à 21 h j'ai eu pour réponse "parce que je travaille dans la journée" et quand j'ai demandé la justification du recours aux
urgences : je me marie dans une semaine et je vais pas pouvoir me maquiller !


autour de nous arrivaient les vraies urgences, les blessés les mourants ...


j'ai donné mon nom à cette dame et lui ai dit froidement que si elle avait fait ça à mon cabinet je me serais offert un monstrueux dépassement d'honoraires.


 

M.L. 22/05/2013 00:02



Le problème est que l'on a l'esprit embolisé par ces déviances, et que cela rend plus difficile la prise en charge des patients qui le nécessitent vraiment.



zigmund 21/05/2013 13:57


lu et relu  twitté et retwitté parce que ce que tu écris là ne passe pas la barrière des médias et que ça devient agaçant.


les exigences des patients explosent et me mettent parfois dans des colères (contenues) noires.


merci d'avoir écrit cet article auquel fait écho le post de @mgdelouest de ce jour


https://medgedelouest.wordpress.com/2013/05/21/tout-le-monde-tout-le-temps-tout-de-suite/


le seul bémol que j'apporterais à ton post serait sur le recours aux urgences : mes parents très âgés n'ont que la solution du SAMU en dehors des heures d'ouverture du cabinet de leur MG qui ne
se déplace pas (il est à 5km et quand ils l'ont choisi ils étaient "fringants" . maintenant 'ils vivent en ville à 2 pas d'un autre MG qui n'accepte pas de nouveaux donc seule solution :le SAMU
suivi du passage aux urgences)


 

M.L. 22/05/2013 00:05



POur tes parents, les recours médicaux dont tu parles sont justifiés, et les urgences faites pour soigner les trucs urgents !


Pour ce qui est de la médiatisation, au contraire, je ne sais si tu as vu l'article de ce jour, on y dit que les patients sont "obligés" de recourir aux urgences. Mais on ne dit pas que si on ne
voyait aux urgences que des patients ayant un problème urgent médicalement, il y aurait moins de monde. On ne dit pas non plus que la seule envie de voir un médecin au plus vite n'est pas
synonyme d'urgence médicale.



armance 20/05/2013 23:40


La sécurité sociale pour tous est une grande idée, la solidarité est un principe merveilleux, mais quelques générations après sa création, les usagers confondent souvent organisme solidaire et
entreprise commerciale, aide en fonction des besoins et dû au prorata des cotisations...

M.L. 22/05/2013 00:06



Je suis bien contente de voir que vous retenez cela de mon texte, car c'est exactement dans le sens de ce que j'ai voulu traduire . Merci



Présentation

  • : cris et chuchotements médicaux
  • : Déménagement définitif du blog à l'adresse suivante: www.cris-et-chuchotements-medicaux.net
  • Contact

@copyright

J'autorise les citations de mes textes sous réserve que soient citées la source et le lien.

Je trouve agréable d'être avertie, c'est plus convivial.

L'icone "j'aime" est bien, mais un commentaire c'est mieux

Si vous voulez me contacter: gastroenterologue92@gmail.com

Rechercher

Retrouvez tous les articles du blog ici: cris-et-chuchotements-medicaux.net. Vous y retrouverez l'intégralité des articles déja publiés, de nouveaux post, et vous pourrez mettre vos commentaires !

blogs santé

Teads - Top des blogs - Santé et bien être

A propos de moi

Ce blog a définitivement déménagé en septembre 2015 à l'adresse suivante: cris-et-chuchotements-medicaux.net.

Vous y retrouverez l'intégralité des articles déja publiés, que vous pourrez commenter (ici les commentaires sont désactivés)

et de nouveaux post, bien sur ! 

Au plaisir de vous retrouver sur mon nouveau blog

 

 

 

essai