Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:56

Les traitements anticancéreux ont pour objectif dans tous les cas de tuer les cellules cancéreuses.

 

Afin de s’attaquer spécifiquement à ces cellules malades, et à ne pas détruire de manière intense les cellules normales, la recherche s’est orientée vers les molécules « ciblées »

 

Les molécules anticancéreuses dites ciblées visent des anomalies spécifiques des cellules cancéreuse s , qui sont des mutations par rapport à la normale. Cela permet au produit de reconnaitre la cellule malade, de s’attaquer de manière ciblée a la détruire, en tous cas à l’empêcher de se multiplier comme le veut sa nature cancéreuse

 

Les 2 catégories de thérapies ciblées sont :

-          Les petites molécules - dont le nom se termine par « nib » : agissent à l’intérieur des cellules et inhibent une enzyme pour l’empêcher de fonctionner : la tyrosine kinase

-          Les anticorps monoclonaux – dont le nom se finit par « mab » : se fixent sur des récepteurs à la surface de la cellule (EGFr : récepteurs de l’Epidermal growth facteur, ou VEGFr : récepteurs de l’endothélial growth factor) , afin de bloquer leur action

-           

 Exemples :

Le Zactima, ZD6474 AstraZeneca (vandetanib ) est une nouvelle thérapie antitumorale ciblée inhibant l’activité kinase de VEGFR-2 (vascular endothelial growth factor-2), du récepteur de l’EGF (epidermal growth factor) et de RET (Rearranged during Transfection).

 

Le Tarceva (Erlotinib) - Inhibiteur des récepteurs du facteur de croissance épidermique (EGFr) en agissant a u niveau de la tyrosine kinase de ces récepteurs. 

 

L’Avastin  (Bevacizumab)  est un anticorps monoclonal humanisé  qui reconnait et bloque le facteur de croissance vasculaire endothélial A. (VEGF-A). Idem pour l'Erbitux (Cetuximab). Cependant pour être efficace au niveau des cancers du colon, on s'est aperçu qu'il fallait analyser une seconde mutation, avant d'administrer une de ces molécules. Il s'agit de la mutation du gêne KRAS (un gêne promoteur de cancer), que l'on analyse sur un morceau de tumeur retiré chirurgicalement. On peut prescrire de l'Erbitux seulement si le gêne KRAS n'est pas muté, sinon il est non seulement inefficace, mais délétère. 

 

Voici une représentation shématique sur un dessin d'une cellule:

 

 

 

 

image002.jpg 

publié par: M.L. - dans médecine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : cris et chuchotements médicaux
  • : Déménagement définitif du blog à l'adresse suivante: www.cris-et-chuchotements-medicaux.net
  • Contact

@copyright

J'autorise les citations de mes textes sous réserve que soient citées la source et le lien.

Je trouve agréable d'être avertie, c'est plus convivial.

L'icone "j'aime" est bien, mais un commentaire c'est mieux

Si vous voulez me contacter: gastroenterologue92@gmail.com

Rechercher

Retrouvez tous les articles du blog ici: cris-et-chuchotements-medicaux.net. Vous y retrouverez l'intégralité des articles déja publiés, de nouveaux post, et vous pourrez mettre vos commentaires !

blogs santé

Teads - Top des blogs - Santé et bien être

A propos de moi

Ce blog a définitivement déménagé en septembre 2015 à l'adresse suivante: cris-et-chuchotements-medicaux.net.

Vous y retrouverez l'intégralité des articles déja publiés, que vous pourrez commenter (ici les commentaires sont désactivés)

et de nouveaux post, bien sur ! 

Au plaisir de vous retrouver sur mon nouveau blog

 

 

 

essai