Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 23:39

Même pas cap de jouer au loto, j’ai néanmoins gagné un des premiers gros lots de mon département : la réquisition pour aller faire des vaccins contre la grippe dans un centre de vaccination !

 

Reçue la semaine dernière, le mercredi midi pour le vendredi après midi, il m’a fallu commencer par perdre 2 heures en téléphones administratifs pour expliquer qu’a l’heure exacte retenue pour me convoquer, 7 patients avaient rendez vous avec moi au bloc opératoire. Que ces patients avaient tous vu un anesthésiste, pris une journée, commencé pour certains la préparation intestinale de la coloscopie et qu’il était impossible que je les annule 24 heures avant. L’argument étant considéré comme recevable par nos DDASSiens et autres fonctionnaires municipaux, j’ai eu seulement le droit de changer de jour.

 

Et m’y voici collée aujourd’hui. Premiers moments de la vaccination des enfants, en plus. C’est plus qu’un gros lot, là , moi qui n’ai pas vu d’enfant en consultation depuis mes études datant de 3 siècles au moins.

 

Alors voila la journée de mascarade d’un médecin libéral, sorti de sa fonction contre son gré, pour aller remplir une soit disant mission de service public (alors que les médecins généralistes demandent à vacciner dans leurs cabinets et qu’on leur refuse)

 

On nous fait venir à 13 h pour commencer vers 13h45 après avoir pris connaissance de toutes les consignes. La vacation prévue est de 4 heures, mais je suis repartie seulement vers 18h

 

Sur la table vous trouverez tout un tas de documents avec les indications, les vaccins, les doses, plein d’informations disparates sur plein de papiers. En plus comme la nuit porte conseil à notre camarade Roselyne, voila qu’au petit matin d’hier elle nous a pondu un changement dans les vaccins des enfants. Depuis 24 heures on vaccine avec le vaccin adjuvé à partir de 24 mois et non plus de 9 ans. Ce qui a généré inquiétude, questions, voire mécontentement chez nombre de parents venus pour les enfants.

 

Nous étions 3 médecins. Chacun a du voir plus de 80 personnes, et comme c'était mercredi, une nombre incroyable de  familles avec des enfants de tous âges, et des parents qui voulaient à tout prix le vaccin sans adjuvant alors que ce n’était plus possible. Mais aussi des malades de tous horizons,  atteints de pathologies multiples et compliquées :  dyalisés, cancers, greffés. Tous n’entraient pas dans les cases des tableaux d’indication. J'ai du téléphoner a l'oncologue de ma clinique pour poser une question, a un hémato pour une autre, et à un généraliste qui m'a insultée car je ne pouvais pas prescrire de vaccin non adjuvé pour une enfant, sans raison de le faire, car les stocks sont comptés.  Pas mal de personnes se croient  en consultation médicale et veulent que l’on voie tout, ordonnance, traitements, alors qu'on a seulement quelques minutes pour s'assurer de l'absence de contre indication, faire l'ordonnance de vaccin et les envoyer vers l'infirmière qui injecte.

Sans compter les innombrables questions politico-philosophiques sur le vaccin, pourquoi, comment et ou ça va nous mener tout ça ma brave dame….

 

On ne peut qu’admirer la passive patience de tous ces gens. Ils arrivaient déjà à 13 h pour une ouverture à 14. Certains ont attendu 4 heures. Avec les mioches. Certaines mamans, c’est un comble, n’ont pu faire vacciner que leurs enfants car elles n’avaient pas reçu le sésame de la sécu. Rares ont été celles qui ont eu le courage de se rebeller, et d’ailleurs d’obtenir de ce fait la permission de se faire vacciner ce jour.

 

De cette irréelle journée, je sors avec une question :

- Qu’est ce qui explique que tant de gens soient ainsi capable de faire une passive queue leu leu pour se plier à l’inconséquence de l’administration ?  

Et une constatation :

- Quel déprimant spectacle que la santé publique à la française .

publié par: ML - dans médecine
commenter cet article

commentaires

Nicolas 27/01/2010 13:38


Bonjour,

Désolé de poster ici mais je ne vois pas d'articles parlant de la maladie d'Alzheimer qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. J'ai lu un article sur le professeur Emile-Etienne
Baulieu qui a pour ambition de retarder le moment de la dépendence pour les personnes victimes de cette maladie. Il a crée un espace de soutien sur spacemob ( apps.facebook.com/spacemob_baulieu/ ).
Si le coeur vous en dis, rejoignez-le dans cette lutte.

Merci


ML 27/01/2010 19:43


ben oui, n'étant pas concernée par cette maladie, ni personnellement ni professionnellement, il est vrai qu'elle ne retient pas l'attention de ma plume. Le problème est grave, certes, l'ampleur de
la maladie augmente, mais on s'intéresse, comme vous savez, en premier, aux choses qui nous touchent de près.


Marie 22/01/2010 22:03


Bonjour
Réquisitionnée aussi j'ai du aller vacciner et désorganiser toute une journée de travail .... 10 doses par flacon de pandemrix à 2.5cc par personne ... 1 flacon pour 10 patients donc trop de perte
en cabinet libéral .... et là hop, miracle de Roselyne les unidoses sont là.

Oserais je parler d'un fouttage de gue... de plus en santé publique ?
Bon c'est de l'aviaire ou du cochon les décisions ??

Je viens de parcourir votre blog, l'aidant qui aide encore et toujours et qui lui ou elle n'est pas aidé,comme si une formation et une pratique faisaient de nous des êtres blindées et non humains,
ras le bol aussi parfois mais pour rien au monde je ne changerai de job non plus.

On fait quoi? Un psy peut être ?????!!!!!!!

Bonne soirée à vous


Dany 03/12/2009 23:05


S'ils veulent se faire vacciner, il n'y a pas d'autre choix que faire la queue...! Si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera pour demain ,avec une queue toujours aussi longue....
Quand au fait que les généralistes veulent vaccinner ds leur cabinet, je ne vois vraiment pas comment ils le pourraient...les salles d'attente sont pleines d'autres pathologies...!


ML 03/12/2009 23:43


oui mais on pourrait au moins vacciner directement dans les hopitaux les malades, comme les dyalisés, les patients en chimio, plutot que de les faire se déplacer ainsi (et prendre des risques)

Quand Mme Bachelot dit que cela couterait plus cher en passant par les MG, elle ne compte pas la perte de productivité de tous ceux qui sont réquisitionnés, ni celle de tous les gens qui viennent
faire la queue, au lieu d'aller bosser, ou de consommer.


John.P 03/12/2009 11:35


Bonjour. Pour ses 50 ans, la MNH (mutuelle de la santé et du social) organise un concours photo et vidéo sur Eyeka. Il s'agit d'illustrer la solidarité dans le quotidien des professionnels de la
santé et du social. Si vous avez un esprit créatif ou bien un ami/une amie qui pourrait être intéressé(é), sachez qu'il y a plus de 5000€ à gagner ! Ca se passe par là !
http://fr.eyeka.com/partner/mnh


Carole M 03/12/2009 07:08


Ca mz conforte dans mon opinion de ne pas aller me faire vacciner votre texte..
Et vous en le medecin , l'avez vous fait ? sourire
Carole M


ML 03/12/2009 15:38


réponse : oui !


Présentation

  • : cris et chuchotements médicaux
  • : Déménagement définitif du blog à l'adresse suivante: www.cris-et-chuchotements-medicaux.net
  • Contact

@copyright

J'autorise les citations de mes textes sous réserve que soient citées la source et le lien.

Je trouve agréable d'être avertie, c'est plus convivial.

L'icone "j'aime" est bien, mais un commentaire c'est mieux

Si vous voulez me contacter: gastroenterologue92@gmail.com

Rechercher

Retrouvez tous les articles du blog ici: cris-et-chuchotements-medicaux.net. Vous y retrouverez l'intégralité des articles déja publiés, de nouveaux post, et vous pourrez mettre vos commentaires !

blogs santé

Teads - Top des blogs - Santé et bien être

A propos de moi

Ce blog a définitivement déménagé en septembre 2015 à l'adresse suivante: cris-et-chuchotements-medicaux.net.

Vous y retrouverez l'intégralité des articles déja publiés, que vous pourrez commenter (ici les commentaires sont désactivés)

et de nouveaux post, bien sur ! 

Au plaisir de vous retrouver sur mon nouveau blog

 

 

 

essai